top of page

Conseil N°2

Conseil 2

“Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c'est de nous mettre en état de les faire.” a dit Constantin Brancusi.


 

Nous l’avons vu dans la quatrième dimension qui est celle du corps. Les états modifiées de conscience peuvent nous aider à nous mettre dans l’état particulier de la création. Mais, d’abord, quel est cet état ?


 

Une autre citation peut nous aider à mieux comprendre. C’est Annie Dillard (En Vivant, en écrivant) :


« On ne saurait exagérer les aspects concrets de la vie d’un écrivain. Si tu aimes la métaphysique, passe ton chemin. Avec quel plaisir je me rappelle avoir pensé, jadis, que pour écrire on a besoin de papier, d’un crayon et de ses genoux. Et quelle horreur fut la mienne en découvrant que, pour écrire ne serait-ce qu’un sonnet, on a besoin d’un entrepôt. Tu peux facilement te retrouver si dérouté en écrivant un chapitre de trente pages qu’afin de préparer le plan du deuxième jet, tu aies besoin de louer une salle. (…) Rien de plus concret, aussi, que les efforts de l’écrivain pour contrôler sa propre énergie afin de pouvoir travailler. Il doit être suffisamment excité pour s’atteler à la tâche en cours, mais pas excité au point de ne pas tenir en place. (…) L’écrivain doit se mettre dans un état intérieur particulier que l’existence ordinaire n’induit pas. »


Nous pourrions dire que cet état est propre à chacun. Pour autant, j’ai remarqué chez la plupart des artistes - et je le remarque beaucoup chez moi - s’il y a un dénominateur commun, c’est la grande qualité de concentration dans ce qu’on fait. Cette qualité de concentration, tout notre environnement, et notamment celui de la société actuelle, est organisé pour la dégrader. Ce qui attire les marchands aujourd’hui, c’est notre temps et notre attention. Et pourquoi ? Parce que c’est ce que nous avons de plus précieux. Nous devons donc les respecter et les faire respecter.

On doit pouvoir être capable de se débarrasser de toute distraction pour se concentrer pleinement sur son travail.

Cela peut inclure des pratiques telles que l'éloignement des réseaux sociaux, des courriels ou d'autres tâches non liées à la création, mais aussi l’explication pédagogique et répétée à notre entourage de nos différentes nécessités.


 

Notre rapport à notre état de création est aussi lié à notre état émotionnel. Se mettre en état pour créer peut signifier différentes choses pour différentes personnes, mais cela peut inclure des pratiques telles que la visualisation, la méditation, la lecture, l'écoute de musique, la promenade, ou toute autre activité qui aide à créer un espace mental propice à faire advenir les images.



Octavio Paz dit qu’être poète c’est une : « ACTIVITÉ PSYCHIQUE CAPABLE DE PROVOQUER LA PASSIVITÉ PROPICE À L'APPARITION DES IMAGES ». (L’Arc et la Lyre). On peut le dire de beaucoup de formes de création.


Comment respecter cet état créatif et le faire advenir le plus souvent possible ? Car ce n’est pas le tout de ressentir que c’est le moment (ça y est, j’y suis, j’y vais !) c’est surtout, dans le cadre d’une activité artistique quotidienne, comment faire venir cet état rapidement et le plus régulièrement possible ?


 

Vous voyez ici, comment nous nous pouvons mélanger la dimension du temps et de l’espace avec celle du corps, la dimension des saisons avec celle des perceptions. Car la tâche n’est pas simple.


Pour finir avec Annie Dillard encore :

« Si tu étais un guerrier zoulou frappant ton bouclier avec ta lance pendant quelques heures en compagnie de cent autres guerriers zoulous, alors tu serais peut-être à même de te préparer à écrire. Si tu étais une vierge aztèque sachant des mois à l’avance qu’un certain matin les prêtres allaient te précipiter dans un volcan brûlant, et si tu passais tous ces mois en purifications rituelles et à boire des liquides douteux, tu serais peut-être le moment venu, prête à écrire. Mais comment, si tu n’es ni un guerrier zoulou ni une vierge aztèque, comment te préparer, toute seule, à entrer dans un état extraordinaire par une matinée ordinaire ? »


Vous les centaures, vous avez l’auto-hypnose… :)


21 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page