top of page

Ce qui m'a porté au tournant (Extrait 2)

Affronter encore la nuit

Des morts qui m’ont aimé me regardent

Tout cet amour perdu

Que dire du vent ? le vent ne se perd pas

L’amour est

Nous devenons


Il faut des montagnes

Des hauteurs folles pour sauter dans le vide

Il faut des vents violents

Il faut du vide pour s’y jeter


Il y a dans le corps imaginé

Des affects profonds

Des centaines de milliers d’autres

Errant dans l’espace incertain


Ennui terrible des chiffres

Pauvres arbres tristes au milieu des feuilles


Vivre c’est cela :

Oublier, croire, se souvenir

Oublier, savoir, se souvenir


Solitude :

Va fendre un ilot et dessiner d’autres terres !

Je veux boire et bavasser au milieu des tombeaux

Il faut savoir dire merci


Des signes dans le dessin bleu

Naissance sans bruits

Ni cris / brulure de la vie silencieuse accords

ACCORDS en fin de tous cris

COMMENT LE TUMULTE GRAVIT-IL LES BRAISES JUSQU’À OPÉRER DES FRAGRANCES DE JOIE ?


Un carrosse de mitaines

Mygales

Le règne des souris chauves au plafond des crânes

Inspirons l’aventure comme une fontaine de Jouvence

DANSES ET DANSES


Infini feint

De muettes étoiles

Océan d’algues douces

Bain de caresses, mousses bleues


Je chasse les rebords bordés (L) absurdes rebords

Fondant boue sous la pluie


Pousser jusqu’au trou afin que la mort tombe (bien fait !) comme une harmonie de cristal

À la fumée poudre

Souplesse et feulement dans la nuit


Elle est là, allongée, la princesse endormie

Ils livrent le cercueil de verre

Cent ans, jour pour jour

La poudre tombe

Comme une neige artificielle


Il faut embrasser la vérité, l’embrasser et la réveiller

Sur le silence d’un angle mort la rapide propreté des mains

Enfin la tempête enfin le calme enfin

Contemple avec ton oreille les museries de sable arrosées de mers

Vagues et paresseuses surprises

Peu, mais vertes, MAIS VERTES

19 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Bribes de vie... Hélène

Sur la table devant moi, il y a un mug de café. Je regarde les petites bulles se promener à la surface du liquide brun. Comment on a pu en arriver là ? J’essaie de me souvenir comment tout a commencé.

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page